Non, le nouveau fonds d’auto assurance n’est pas une nouvelle dépense.

  • 20 juillet 2019
  • Assurance
  • 0 commentaire
  • Marc-André Hardy-Dussault

Depuis la publication, dans la Gazette officielle du Québec, du projet de règlement sur l’assurance en copropriété, les réactions se font nombreuses. Or, plusieurs se disent choqués par le fait que le Gouvernement impose de nouvelles dépenses pour les copropriétaires d’un condo.

Le fonds d’auto assurance est un complément d’assurance.

Ces derniers sont dans l’erreur. Le nouveau fonds d’auto assurance n’est pas une nouvelle dépense que devront assumer les copropriétaires. Il faut plus voir ça comme un complément à votre police d’assurance.

Imaginons un syndicat de 10 unités avec une franchise de 5 000 $. S’il survient un sinistre causant des dommages de 10 000 $, l’assureur ne va rembourser que 5 000 $. Les 5 000 $ devront être payés par les copropriétaires. Le plus souvent, cela est fait via une cotisation spéciale. Dans ce cas-ci, vous devrez signer immédiatement un chèque de 500 $. Or avec le nouveau fonds d’auto assurance, le 5 000 $ manquant sera pris à même ce fonds et vous aurez 24 mois pour renflouer votre fonds d’auto assurance. Vous devrez donc payer 20,83 $ par mois.

Une fois rempli, vous n’aurez plus à cotiser au fonds sauf pour le regarnir.

Un autre élément oublié dans le fonctionnement du fonds d’auto assurance, c’est le fait qu’une fois ce dernier rempli ( c’est-à-dire une fois que vous aurez amasser suffisamment d’argent pour couvrir la plus haute franchise à votre police d’assurance) vous n’aurez plus à cotiser à ce fonds sauf s’il survient un sinistre ou si vos franchises augmentent suite a un renouvellement de cotre contrat d’assurance.

Tant que vous n’aurez pas de nouveau sinistre, l’agent va rester dans les coffres de votre syndicat. De plus, il est possible que ces fonds rapportent un certain revenu si vous les déposez dans un compte d’épargne.

Marc-André Hardy-Dussault

Après une carrière de 12 ans comme répartiteur au 911, il m’a été donné de goûter à la gestion de copropriété. J’ai rapidement pris goût à ce nouveau défi au point de lancer ma propre entreprise dans le domaine. Depuis 2019, j’offre donc mes services de gestionnaire aux syndicats des Laurentides. Comme je ne fais pas partie d’un grand groupe qui a des bureaux et de nombreux employés à supporter, il m’est possible d’offrir des tarifs très abordables aux petits et moyens syndicats de copropriété. N’hésitez pas à me contacter pour un devis gratuit et sans engagement de votre part.