Le 4 mai ce sera la fin des barrages dans les Laurentides

Lors du point de presse de 13 h, la vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé que les barrages routiers devraient être levés le 4 mai dans la région des Laurentides. Si les policiers ne seront bientôt plus présents sur le réseau routier pour contrôles l’accès des régions, le gouvernement demande encore aux Québécois d’éviter les déplacements interrégionaux qui ne sont pas essentiels.

Avec la réouverture graduelle des écoles en entreprise, il fallait s’attendre à ce que le déconfinement des régions soit également assoupli. Ainsi, les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de La Tuque et du Saguenay–Lac-Saint-Jean rouvriront à la même date que les Laurentides.

Seuls les déplacements essentiels sont autorisés

Si les barrages routiers sont levés, ce n’est toutefois pas le temps d’aller « flâner » ou d’aller magasiner dans la ville d’à côté pour le plaisir a cru bon de préciser la ministre de la Sécurité publique. L’indiscipline ou une aggravation de la situation épidémiologique pourrait ainsi faire en sorte que le gouvernement fasse marche arrière.

Bref, oui des assouplissements sont annoncés pour le 4 mai, mais on n’est pas encore rendus à l’étape de la fin des mesures de protection et de lute contre la pandémie. Bien que la mise en place des mesures a été rapide, tous s’entendent pour dire que le retour à la normale devra être lui graduel.